Biographie
Bibliographie


« Rouge et noir » Le Stadium

Hubert Tonka, Jeanne-Marie Sens, éditions Sens & Tonka, 1995

Le Stadium de Vitrolles, dernière réalisation de l’architecte Rudy Ricciotti, posé sur une décharge de bauxite rouge, est un bâtiment hard en béton noir teint dans la masse. Brutal et insolite dans un paysage brûlé, désertique, âpre, il se transforme en salle de hand-ball ou en salle de rock. Commencé en 1991, il est aujourd’hui ouvert au public.
“La salle de rock de Vitrolles est en béton noir monolithe, massif, primitif, coulé en œuvre et d’un seul bloc… entier. La force de ce bâtiment s’inscrit dans le geste constructif, c’est un projet radicalement ba-roque…
Les guichets posent le problème du rapport à l’argent, les murs sont troués comme si des squatters avaient filé des coups de masse dedans, dans l’entrée des tôles métalliques, un éclairage violent, un pinceau blanc, un jaune, un rouge comme une bouche, la bave, la colère de la lumière comme en plein soleil de l’Arizona, les gens sont aveuglés! C’est exprès que le mégalithe est décollé. Le verre devant le mur, propos concomitant du rock, du cuir, à poil avec la bite. Le verre, transparent comme des habits de femme et puis le corps, tu peux pas le toucher, rapport à la masse étonnant. La nef, béton brut, acier brut ; le Stadium, en fait, a quelque chose de romain, la pente atypique est celle des arènes antiques, j’aime la corrida… Là-haut, les colonnes redonnent de l’autorité à l’espace et créent un déambulatoire, les loges on dirait la “Scala” de Milan où pendant le spectacle on tirait un grand rideau rouge pour bouffer et baiser. Regardez l’escalier, les garde-corps sont trop méchants, on dirait l’escalier du ciel, de l’enfer, pour monter tout là-haut et sauter, le péril, la fragilité, un scenario-catastrophe pour un escalier de secours.
Le côté branchou c’est pas mon truc! le Stadium de Rudy Ricciotti, architecte, né le 22 août 1952 à Alger.

Épuisé